Vendredi soir j'ai eu le plaisir d'aller voir Dita von Teese qui officie en ce moment au Casino de Paris, dans la revue de burlesque menée par Gentry de Paris.

090806190905_ditacasino_40x60

Comme 3/4 des spectacteurs présents, j'étais donc là principalement pour admirer la belle, qui n'a pas failli à sa réputation: beauté sculpturale, précision hors-pair, et esthétique visuelle somptueuse, à grands renforts de cristaux de Swarovski et de plumes géantes. Bref, ça fait rêver et ça ravive sa foi dans les canons de la beauté vintage (lèvres rouge et teint pâle, lingerie haute couture). D'ailleurs un certain nombre de spectatrices - dont moi!- étaient habillées façon rétro, en hommage au spectacle.

Dita von Teese a présenté deux numéros:

- "Be cointreauversial", exécuté dans un verre géant. On vous propose d'ailleurs une dégustation de cointreaupolitan à l'entracte (un cosmopolitan, mais avec du cointreau - pas mauvais mais trop sucré), car Dita von Teese est l'ambassadrice de la marque.
- "The opium den", inspiré par l'imaginaire des fumeries d'opium et des courtisanes chinoises. Il s'agit d'un nouveau numéro, époustouflant par la mise en scène, le décor et la gestuelle de Dita.

Le reste du spectacle mêlait numéros d'effeuillage, chants, danses... qui bien que divertissants, apparaissaient cependant nettemnt moins flamboyants et au cordeau que les prestations de Dita...
Je dirai donc qu'on a le sentiment parfois d'assister à un spectable à deux vitesses (d'un côté de l'art burlesque à son summum, de l'autre des numéros sympathiques de cabaret), néanmoins on ressort du Casino de Paris en ayant passé une agréable soirée.

Pour les fans de Dita: sa nouvelle ligne de lingerie "Party Edition" en partenariat avec Wonderbra sera accessible à la vente en ligne dès demain. Plus d'infos: Party Edition by Dita